Coronavirus : retour à une vie presque normale

Pas simple de savoir ce qui est bon ou mauvais depuis le coronavirus. Je suis quand même un peu perdue non que je doive me plaindre, nous sommes tous en bonne santé. Dans quelques heures, je reprends le chemin du travail. J’aurai du le reprendre beaucoup plus tôt. Le covid en a décidé autrement.

J’ai arrêté de travailler le 29 novembre 2019, quelques jours avant d’accoucher. Le confinement m’aura permis de prolonger mon congé de maternité et de profiter un maximum de mon petit prince. Non sans conséquences, car comme beaucoup de personnes, se retrouver au chômage avec 70% de son salaire ça fait un peu mal. Néanmoins, quel merveilleux cadeau que de prendre soin de mon bébé plus longtemps. C’est vrai ce que l’on dit, ils changent très vite à cet âge.

Je suis totalement pour un retour à la vie normale, autant que possible du moins. Ce coronavirus s’est installé dans notre quotidien pour longtemps, alors autant apprendre à vivre avec. Nous devons maintenant vivre autrement et même si c’est triste de limiter les contacts sociaux. Quand la crèche m’a averti que dans quelques jours, elle devait redémarrer normalement je n’ai pas hésité. Mon fils a donc commencé son adaptation dans les jours qui ont suivi et fera sa première journée complète dans quelques heures. Les mesures d’hygiènes sont renforcées, le plus dur sera de ne plus l’avoir près de moi la journée. Ça fait partie de la vie, aujourd’hui les mamans travaillent aussi.

On va essayer de trouver un rythme dans une vie qui ne sera plus jamais la même. Non pas parce que je suis devenue maman, mais parce que ce virus changera notre mode de vie pour de nombreuses années. Et si moi j’ai la chance de reprendre le chemin du travail, il n’en est pas de même pour la papa de mon fils, victime du secteur horeca il n’est pas prêt de recommencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *